Comment j’ai appris le crochet

…alors que jusqu’à mes presque 30 ans, je ne connaissais même pas le crochet… Sérieusement : je ne savais pas que ça existait ! Je connaissais seulement le tricot (de mes grands-mères, la génération de ma mère ayant mis ça de côté). C’est en lisant Marie Claire Idées que j’ai eu connaissance de cette technique, et que ça m’a donné envie de comprendre « comment ça marche ».

Donc un jour que je m’ennuyais, j’ai pris un crochet dans la boite à couture de belle-maman, j’ai trouvé une fin de pelote, et j’ai cherché dans Youtube.

J’ai commencé par le plus simple du plus simple, j’ai appris très lentement. Le nœud coulant m’a donné des sueurs (moi et les noeuds ça n’a jamais bien marché 😀 ). Faire une chaînette m’a occupé plusieurs jours. Je regardais une vidéo pour débutant plutôt bien faite, car très lente. Et encore je devais faire des pauses 🙂

Et puis quand ça a commencé à ressembler à quelque chose, j’ai acheté UNE pelote et un crochet en mercerie, ainsi que ce livre : « Je débute au crochet ».

C’est en mélangeant l’aide des images du livre et les vidéos que j’ai appris la maille serrée et la bride.

Tout ça m’a occupé un été ! Je me rappelle encore la prise de tête quand j’ai abordé le 1/2 tour en fin de rang 😀 Mais quelle fierté !

Au début je devais tout le temps vérifier les points dans le livre : je confondais la maille serrée, la bride, la 1/2 bride…J’ai mis beaucoup de temps à les connaître par coeur.

Et puis une fois qu’on passe le niveau débutant, tout se libère. Après quelques semaines j’ai pu faire mes premiers carrés grannys, certes lentement, mais correctement réalisés.

L’étape d’après a été celle de déchiffrer une grille (ou un diagramme). Ca a été aussi très difficile. J’ai appris dans le même livre (qui a été mon seul et unique livre de crochet pendant plusieurs années) : je comparais les instructions écrites, le diagramme, et la photo du résultat pour en déduire le sens de chaque symbole. Il y a eu des heures de « j’y comprends rien ! ».

A me lire, on peut se demander pourquoi je n’ai pas abandonné en cours de route 😀 En fait, la satisfaction est telle à chaque étape franchie, qu’on est vite dopé, accro. Chaque nouvel élément compris ouvre la porte à tellement de nouvelles possibilités, que c’en est très valorisant.

Ce que j’aime le plus dans le crochet :

  • la flexibilité, la facilité à mélanger plein de points et de couleurs, la liberté que je ne trouve pas dans le tricot
  • la rapidité
  • le calme de cette activité qui m’apporte énormément de bienfaits

Ce que j’aime moins :

  • le crochet donne des textures plus raides que le tricot, on n’y retrouve pas la belle élasticité du tricot.
  • le crochet consomme beaucoup de fil, comme c’est plus épais, que le tricot. Les pelotes défilent vite…

Mais surtout, le crochet est bien trop peu connu en France !

Sur mon blog, la majorité des visiteurs viennent pour mes rares articles sur le tricot.

Alors ici j’ai envie de partager mon love pour le crochet, vous faire découvrir mes coups de cœur, vous proposer des tutos et des patrons en français sans fioritures, vous faire découvrir le crochet version moderne 21ème siècle, c’est ce que j’espère en tout cas 🙂

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :